[UNBOXING] Ys IX : Monstrum Nox – Limited Edition

Bonjour à tous ! Avec un plaisir que j’aurais bien du mal à dissimuler, je vous propose aujourd’hui l’unboxing d’Ys IX : Monstrum Nox, dans son Edition Limitée, sur PS4.

Si d’aventure, vous avez eu l’occasion d’explorer mon blog, vous avez pu vous en rendre compte -et je le dis trivialement : Falcom, c’est clairement ma came ! Et s’il y a une saga qui m’a fait chavirer ces dernières années, au point d’atteindre les mêmes sommets que mon amour pour Tales of, c’est bien Ys ! Ainsi, j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui la superbe édition limitée d’Ys IX : Monstrum Nox, disponible sur PS4 pour le moment (et plus tard sur Switch).

Mon retour sur expérience suite au BREXIT

La seule petite précision que je me permets d’apporter concerne le Brexit. Depuis janvier 2021, les commerces en ligne au Royaume Uni ont dû bloquer les expéditions, ayant pour conséquence d’annuler commandes et précommandes. En ce qui concerne le Store européen de NISA, il a fallu attendre leur signal pour pouvoir à nouveau précommander l’édition, sachant qu’ils ont annoncé d’ores et déjà que les expéditions ne commenceraient à être traitées qu’à partir du 12 avril.

A mon niveau, j’ai voulu tenter une alternative en passant par un site de réexpédition et cela m’a permis de recevoir l’Edition Limitée du jeu début mars. Je l’ai fait, non sans avoir l’impression de faire un caprice, et je ne le regrette pas parce que c’est Ys. Cependant, je ne recommande pas particulièrement ce type de solution, car -passez-moi l’expression, mais c’est la douille !

Pour le jeu en lui-même, je vous invite prendre connaissance de mon test pour découvrir ce qui vous attend dans cette aventure palpitante ce qui par conséquent, me permet d’aller directement à l’essentiel en vous proposant mes photos. Je vous souhaite ainsi une bonne lecture !

Ys IX : Monstrum Nox – Edition Limitée

Cela risque d’être par facilité, mais cette édition subit forcément la comparaison avec l’excellente édition collector qui avait été proposée pour Ys VIII, aussi bien pour la PS4 que pour la Switch, et notamment au niveau du packaging. Nous avions droit à une box solidement cartonnée et imposante, là où la box de Monstrum Nox se montre plus sobre, et à l’apparence plus fragile.

On peut déjà constater, en observant attentivement, que l’ouverture est légèrement gonflée. En ce qui concerne l’illustration, les protagonistes jouables du jeu sont présentés. Vue la qualité de leur chara-design, cette mise en avant me paraissait indispensable. La box est recouverte par un fourreau avec fenêtre transparente sur les personnages, faisant d’ailleurs effet de barreaux, la prison de Balduq étant le lieu où se déroulent les nouvelles aventures d’Adol. Une fois le fourreau retiré, les personnages restent toujours visibles mais le véritable logo du titre se dévoile :

La box bénéficie d’un autre artwork, celui du personnage par qui tout arrive, l’excellente mais très énigmatique Aprilis :

Si la qualité de la box m’a un peu déçu, le visuel en revanche fait largement le travail. Sans prise de risque, certes, car il reprend les artworks officiels du jeu, mais suffisant pour plaire.

Le contenu propose de belles choses, comme vous pourrez le voir, et le seul petit regret que l’on pourra avoir, est l’absence d’un steelbook. Celui d’Ys VIII était particulièrement réussi, il est bien dommage de n’avoir pas souhaité renouveler la proposition. Pour le reste, en revanche, cette édition vous réserve quelques surprises :

En premier lieu, je vais commencer par vous montrer le jeu dans son boîtier, qui vous propose déjà quelques surprises :

Il s’agit certes, de l’édition standard dénommée Pact Edition, mais celle-ci contient de base, d’une part un mini-artbook et une sélection de quelques pistes musicales du jeu :

Et d’autre part, une couverture réversible, qui a été choisie entre quatre propositions par le public (et pour une fois, c’est tombé sur celle pour laquelle j’avais voté ^^) :

J’apprécie beaucoup cet artwork, les personnages donnent l’impression de poser pour une peinture, sans que l’on soit sur une affiche type à l’américaine, avec tous les personnages apparaissant n’importe comment à des échelles différentes. En l’espèce, nous sommes face à une certaine sobriété dans la mise en scène. Chacun prend la pose qui le caractérise, le tout devant des ruines sur lesquelles la nature a repris ses droits. Il doit s’agir du petit village en ruine au nord-est de Balduq.

Je vous propose de découvrir maintenant les trois porte-clefs représentant trois des personnages principaux du jeu, de gauche à droite : Alba Felis, Adol Christin et Aprilis :

Vient ensuite un goodie fort original, puisqu’il s’agit d’une nouvelle, traduite uniquement en anglais, et faisant office de préquel au jeu :

La nouvelle bénéficie également de quelques illustrations à l’intérieur :

Vient ensuite un CD dans son boîtier, proposant une sélection de pistes musicales :

En général, ce type de collector ne propose pas l’intégrale des compositions et se pare d’un choix de pistes représentatives du jeu :

A mon sens, il manque quelques pistes marquantes, mais d’un autre côté, toute la bande originale du jeu est d’excellente qualité, mais ce qui vous est proposé ici est déjà plus que satisfaisant, rassurez-vous !

Cette édition propose également les avis de recherche des Monstrums :

Ils sont au nombre de sept, pour six personnages jouables, car il y a un avis de recherche au nom d’Adol Christin, mais aussi un avis de recherche sous son identité secrète du Roi Rouge :

Vient ensuite l’artbook, de très belle qualité, de même niveau que celui du collector d’Ys VIII ou encore ceux de Trails of Cold Steel III et IV :

Comme vous pouvez le constater, l’artbook dispose d’une couverture solide, avec quelques effets de relief. Il bénéficie également d’une belle reliure :

En voici deux pages :

Je suis très satisfait par cet artbook. Atteignant les qualités du somptueux artbook du huitième épisode, il est complet, d’excellente facture et visuellement attirant :

Voici enfin la dernière pièce de cette Edition Limitée, la chibi-figure d’Adol Christin, ici dans son emballage :

Et voici la chibi-figure d’Adol Christin :

Pour finir, je vous propose une photo d’ensemble de l’Edition Limitée d’Ys IX : Monstrum Nox :

En conclusion, je suis pleinement satisfait par ce collector, même s’il n’atteint pas le niveau de celui d’Ys VIII. Comme je l’ai indiqué en introduction, il manque un steelbook, mais ce n’est pas par rapport à cela que je pourrais soulever une critique, mais plutôt à la qualité de la box. Comme vous pouvez le constater sur la photo d’ensemble, on peut déjà voir que l’ouverture est un peu gonflée, et la box est clairement plus fragile que celle du VIII. Néanmoins, il convient de soulever que, pour la première fois en France, un collector consacré à Ys nous propose une figurine. La seule édition que je connaisse de la série proposant un ensemble de figurines miniatures est celle d’Ys I-II : Eternal Story sur PS2, dont vous pourrez retrouver très bientôt les photos sur -j’annonce, ma future page consacrée à ma collection Nihon Falcom. Si vous connaissez d’autres collectors de la série proposant des figurines, je vous remercie de me le préciser en commentaire, cela va m’intéresser !

L’Edition Limitée d’Ys IX est donc de très bonne qualité, elle saura satisfaire les fans de par la qualité de son contenu.

J’espère que mon article vous a plu.

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

(2 commentaires)

  1. Superbe collector quand même comme toujours avec falcom, j’attends le mien le mois prochain car j’ai dû repasser la commande à cause du brexit. En plus NIS envoie toujours les collectors dans un colis super bien protégé, je vois au moins ce qu’il y a dedans car je ne l’ouvrirais pas comme la plupart de mes collectors.

    Aimé par 1 personne

    1. Hello, un grand merci pour ton commentaire ^^
      Oui NIS fait très attention à bien emballer les colis en général, et comme toi, je suis rarement déçu par les collectors des jeux Falcom 🙂
      En tous cas je suis ravi que tu aies pu en voir le contenu, merci encore pour ton mot !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Lamangwa

Sciences Humaines et Mangas

La Plume de la mésange

Voyage au coeur de l'indépendance

Les lectures de Mido

Beaucoup de mythologie, un peu de sorcellerie, énormément de rêverie.

Chez Hyperion Seiken

Jeux vidéo, mangas, cinéma, unboxing

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

La Plume de Pichu

Du gaming mais pas que!

Aline Wheeler

Blog de l'autrice Aline Wheeler

Lamangwa

Sciences Humaines et Mangas

La Plume de la mésange

Voyage au coeur de l'indépendance

Les lectures de Mido

Beaucoup de mythologie, un peu de sorcellerie, énormément de rêverie.

Chez Hyperion Seiken

Jeux vidéo, mangas, cinéma, unboxing

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

La Plume de Pichu

Du gaming mais pas que!

Aline Wheeler

Blog de l'autrice Aline Wheeler

%d blogueurs aiment cette page :