[UNBOXING] Blue Reflection : Second Light – Special Collection Box

Bonjour à tous,

Je vous propose, suite à ce titre qui est sans doute le plus long du blog, les photos de la Special Collection Box de l’excellent Blue Reflection : Second Light, une suite qui a su s’exonérer des défauts d’un Blue Reflection quelque peu mollassons, bien que pétri de bonnes intentions. Bonne lecture !

Quelques mots sur Gust

Gust est surtout connu pour la série Atelier, dont je suis friand, et le dernier épisode en date, l’inattendu Atelier Sophie 2, vient de passer la barre des 200.000 exemplaires vendus à l’instant où j’écris ces lignes. Il transforme ainsi l’essai opéré par les deux premiers Atelier Ryza, voués à s’ouvrir à un plus large public, parfois au grand dam des fans de la première heure qui voient pour l’occasion une simplification des mécanismes.

Il ne faut pas oublier que la série phare de Gust relevait à l’origine du jeu de niche, et qu’il est agréable de la voir perdurer sereinement plutôt que de simplement survivre dans un monde où le J-RPG rallie principalement les fans du genre autour de grosses licences. Au contraire, Atelier étend désormais sa petite popularité au-delà de son île natale, et nous gratifie de nouveaux opus systématiquement localisés en anglais.

Mais Gust ne se cantonne pas qu’à cette série, et tente parfois de lancer de nouvelles licences, avec plus ou moins de succès. L’une de leurs expériences, qui était alors les plus prometteuses sur le papier, mais qui au final n’aura pas été à la hauteur de nos attentes, concerne la licence Nights of Azure (Yoru no Nai Kuni).

Nights of Azure

Après un premier épisode très engageant, avec une héroïne charismatique, une ambiance baroque mélancolique et une jolie histoire d’amour, mais aussi d’excellentes musiques et un système de combat intéressant ; Gust sort -sans grande conviction, une suite qui part sur tout autre chose, allant même jusqu’à prendre le risque de modifier ce qui fonctionnait bien dans le premier opus, pour nous donner un épisode certes, sympathique, mais sans grande saveur et définitivement, sans l’ambition de consolider les piliers d’une potentielle grande licence.

Nights of Azure 2

Gust, par un étrange concours de circonstances qui m’échappe, s’est aussi retrouvé, le temps d’un jeu, aux commandes d’une licence très connue, en se chargeant de l’adaptation en J-RPG de Fairy Tail, avec les seiyuus de l’anime ! Sans être fan de cet univers, j’ai tout de même passé un très agréable moment grâce à leur savoir faire, malgré quelques déséquilibres sur le traitement de la trame narrative.

Quelques mots sur Blue Reflection

Ce qui m’amène à vous parler de la jeune licence Blue Reflection. A l’inverse de Nights of Azure, le premier épisode, fort sympathique, manquait toutefois d’ambitions, et ressemblait davantage à de la tranche de vie qu’à une véritable aventure épique. Certes, le postulat de départ est de nous raconter une histoire de Magical Girls, ce qui nous ramène effectivement à une ambiance de lycée, la découverte progressive de lycéennes dotées de nouveaux pouvoirs (…et des tenues, au gré de transformations qui vont avec !), en marge de leurs problématiques quotidiennes ; le jeu coche les bonnes cases, d’autant qu’il propose un système de combat intéressant et accrocheur.

Blue Reflection

Il se divise en deux phases : la partie scolaire, durant laquelle on échange avec les lycéennes et l’on se donne l’impression de vivre un quotidien type tranches de vie, la deuxième phase, la partie aventure, où l’on se retrouve dans un monde parallèle, transformée en Magical Girls, pour enchaîner les combats et avancer dans l’histoire ou accomplir des quêtes secondaires. Pourtant, c’est justement ce rythme -popularisé par Persona, qui mélange vie scolaire et aventure, qui est traité de manière un peu trop poussive, et ce ne sont malheureusement pas les histoires du lycée qui vont nous accrocher à la manette.

C’est pour cela que, malgré un bon moment passé sur le jeu, je craignais que sa suite, Blue Reflection : Second Light, en reprenne les tares, et subisse même un syndrôme Nights of Azure 2…fort heureusement, je me suis lourdement trompé !

Blue Reflection : Second Light

Gust a effectivement revu la copie, mais pour nous proposer la meilleure expérience possible, grâce à son savoir faire. Le contexte est d’autant plus différent et bien plus accrocheur : un groupe de lycéennes se retrouve coincé dans un monde parallèle, matérialisé sous la forme d’un lycée sur une île perdue au milieu de l’océan. Le lycée sert cette fois de hub pour les emmener vers des lieux qui semblent avoir un lien avec des souvenirs, et c’est autour de cette thématique que va tourner le jeu : la mémoire. Il reprend d’ailleurs la superbe direction artistique du premier opus et parvient même à la sublimer, et, une fois encore, Gust fait des merveilles musicalement, et nous offre de véritables pépites sonores. Le système de combat est également amélioré, on a droit à plus de personnages jouables -d’ailleurs mieux développés, plus de décors, d’intrigues mais aussi, de rebondissements !

Blue Reflection : Second Light

Ainsi je le constatais dans mon top 10 de l’année 2021, le jeu faisait même un peu l’effet d’un Atelier Meruru pour moi, en ce sens qu’il propose des possibilités d’améliorations du lycée, en nous permettant de construire des stands qui nous apportent des compétences et des augmentations de statistiques. De plus, le craft est cette fois bien mis en avant et apporte une plus-value aux mécanismes du jeu. On est donc face à une excellente suite, qui a su améliorer chaque point du précédent, tout en parvenant à conserver cette ambiance onirique et relaxante qui est désormais propre à cet univers. A voir jusqu’où Gust acceptera d’aller avec cette licence.

Blue Reflection : Second Light

Ce qui m’amène enfin au coeur de cet article : l’édition collector du jeu. Le Store Koei Tecmo nous a ainsi proposé, à l’occasion de la sortie de Blue Reflection : Second Light, deux types d’éditions limitées : la Premium Box et une édition étendue, la Special Collection Box. C’est d’ailleurs au déballage de cette dernière que j’ai procédé mais rassurez-vous, elle comprend la version Premium Box dont vous découvrirez également le contenu.

Les photos du déballage

La Special Collection Box de Blue Reflection : Second Light est un très gros collector ! Son emballage est d’ailleurs très épuré, puisqu’il s’agit d’un carton blanc avec un autocollant qui scelle l’ouverture, et une fenêtre sur l’un des principaux goodies de cette édition, le sac :

A l’ouverture, on peut découvrir une partie du collector, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a du contenu. On est réellement face à un beau collector :

Je vous présente en tout premier, le sac aux couleurs du jeu, idéal pour la plage par exemple, si l’on veut rester fidèle à l’ambiance insulaire du jeu :

Je vous présente maintenant le contenu rangé dans le carton, qui se présente très sommairement ainsi, sans aucune vocation visuelle :

Mais soyez rassurez, son contenu est très sympathique et participe à la qualité globale du collector :

Convenons de commencer par le contenu de l’enveloppe craft, qui contient deux jolis petits porte-clefs en acrylique :

En voici des photos libérés de leur emballage :

Le carton contient également deux autres goodies, un artbook tourné sous forme de journal, et un élément très singulier…une serviette de plage !

Penchons-nous en premier lieu sur la serviette de bain :

Attention, j’annonce la couleur, Gust étant maître en matière de fan service, inutile de vous préciser que le contenu du collector ne s’en exonère pas, la preuve en est :

Voilà voilà ! L’héroïne du titre, Ao Hoshizaki, profite d’un instant de fraîcheur dans un ensemble bikini aux couleurs du costume de sa transformation et…bref…je conçois que l’idée d’une serviette de bain en accord avec un sac de plage est une excellente idée pour ce collector définitivement consacré à l’été, mais il est bien évidemment hors de question que j’aille à la plage avec une telle serviette de bain ! Vous comprendrez, j’en suis certain. D’un point de vue purement objectif, en revanche, la serviette est d’excellente qualité et l’illustration très réussie.

Je vous propose maintenant de nous attarder un peu sur l’artbook, qui se présente sous forme de journal :

Quelques pages de l’artbook :

Je vais maintenant vous présenter la Premium Box, incluse dans le Collector, mais qui constitue à elle seule une édition limitée encore disponible sur le Store Koei Tecmo. Elle reprend le modèle que l’on retrouve dans les collectors Atelier. Je vous laisse apprécier la superbe illustration :

A l’ouverture de la Premium Box, on a un aperçu de son contenu :

Je commence par vous présenter le jeu lui-même, dans son édition standard :

…et vous pouvez constater que c’est une version italienne du boîtier, alors même qu’il me semblait avoir coché la version française sur le store. Mais qu’importe, cela ne concerne que le boîtier, vu que le jeu ne dispose que de sous-titres anglais :

Voici maintenant un contenu original, qui consiste en une sorte de dépliant avec les portraits des personnages principaux :

Et au verso du dépliant :

Dans la même dynamique, le boîtier du disque comprenant la sélection musicale bénéficie d’un visuel type dessins griffonnés :

Et pour finir, la Premium Box propose un joli poster sur toile :

Nous retrouvons toujours Ao Hoshizaki, mais cette fois dans sa transformation :

Enfin, voici la classique photo d’ensemble :

Conclusion

La Special Collection Box de Blue Reflection : Second Light est une superbe édition collector, au contenu particulièrement généreux et, comme souvent chez Gust -même en Occident, la qualité est au rendez-vous ! Cela a été un véritable plaisir pour moi de le découvrir et de le prendre en photos. Décidément, là où certains collectors de jeux occidentaux vont régulièrement me décevoir, avec en plus un prix déraisonnable, je suis toujours accro et jamais déçu des collectors de jeux japonais, loin d’avoir pourtant des ambitions démesurées. Mais quand je vois le travail et la minutie employés pour le contenu de jeux comme Atelier ou tout jeu de Nihon Falcom, il y a toujours de quoi combler les fans et les collectionneurs.

Donc sans surprise, c’est un grand oui ! J’espère que vous avez apprécié mes photos et mon texte. Pour un prochain unboxing, je pense enfin publier les photos du collector européen d’Atelier Ryza 2. A très bientôt !

Bien à vous,

Hyperion Seiken

(3 commentaires)

  1. Ah enfin une série que je connais (un peu) plus.
    Super unboxing en tout cas, c’est toujours un plaisir de découvrir des collector si bien garnie.
    Pas banal d’avoir trouver un sac dans un collector. Ça reste cohérent dans le style scolaire de la série, et s’il est bien solide ça peu même faire un bon sac à amener pour une convention tout en restant assez discret.
    Je me demande si quelqu’un a déjà utilisé les serviettes de bain qui sont parfois offertes sur différentes licences. J’aurais trop peur de l’abîmer ou pire de la perdre.
    Sympa de rendre l’artbook sous forme d’un journal, ça donne un effet journal photo avec les souvenirs des personnages.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton message 🙂
      J’avoue que je n’ose jamais véritablement utiliser les goodies de mes collectors, j’ai également trop peur de les abîmer, même si le sac est quand même très tentant, car oui, il me semble être de bonne qualité !
      Alors si tu veux encore plus original, dans le genre, le jeu Disaster Report 4 proposait un sac type « kit de survie » ! Je regrette de n’avoir pas pu faire de photos à l’époque, mais même si l’édition collector n’était pas extraordinaire, le sac était très original XD

      J’aime

Répondre à hyperionseiken Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Positive Veggie LifeStyle

Astuces et culture pour une vie plus saine et positive au quotidien!

Jeux Vidéos Fan Web Le Blog

Jeux Vidéos Fan Web Le Blog propose des outils d'aide,des astuces, avis et liens dans l'univers des jeux vidéo, de la culture geek et imaginaire.

Le blog du Geek

"La tentation d'éxister n'est qu'une protestation contre la lucidité" Urumi

Graine de Loute

Les petites histoires de graine de loute

Pouvoir des mots

Un voyage littéraire sans fin...

DocteurChips

L'aventure de DocteurChips

Positive Veggie LifeStyle

Astuces et culture pour une vie plus saine et positive au quotidien!

Jeux Vidéos Fan Web Le Blog

Jeux Vidéos Fan Web Le Blog propose des outils d'aide,des astuces, avis et liens dans l'univers des jeux vidéo, de la culture geek et imaginaire.

Le blog du Geek

"La tentation d'éxister n'est qu'une protestation contre la lucidité" Urumi

Graine de Loute

Les petites histoires de graine de loute

Pouvoir des mots

Un voyage littéraire sans fin...

DocteurChips

L'aventure de DocteurChips

La Plume de la mésange

Voyage au coeur de l'indépendance

Les lectures de Mido

Beaucoup de mythologie, un peu de sorcellerie, énormément de rêverie.

Chez Hyperion Seiken

Jeux vidéo, mangas, cinéma, unboxing

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

La Plume de Pichu et Vicky

Du gaming mais pas que!

Aline Wheeler

Autrice indépendante de Fantasy

DilanNoKaze

Jeux vidéo, mangas, comics, retrogaming, cinéma...

Positive Veggie LifeStyle

Astuces et culture pour une vie plus saine et positive au quotidien!

Jeux Vidéos Fan Web Le Blog

Jeux Vidéos Fan Web Le Blog propose des outils d'aide,des astuces, avis et liens dans l'univers des jeux vidéo, de la culture geek et imaginaire.

Le blog du Geek

"La tentation d'éxister n'est qu'une protestation contre la lucidité" Urumi

Graine de Loute

Les petites histoires de graine de loute

Pouvoir des mots

Un voyage littéraire sans fin...

DocteurChips

L'aventure de DocteurChips

%d blogueurs aiment cette page :