[FIGURINE] Aoi INUYAMA (Yuru Camp)

Bonjour à tous,

Je suis particulièrement ravi de vous proposer aujourd’hui, les photos de ma dernière figurine reçue. Il s’agit d’Aoi Inuyama, fabriquée par Wing sous l’égide de Good Smile Company. Elle est l’une des protagonistes d’un anime (et manga) que j’ai découvert récemment, Yuru Camp, et que je recommande chaudement, si vous souhaitez profiter d’une ambiance toujours plongée dans la bonne humeur, la fraîcheur…et le camping !

Présentation de Yuru Camp

Yuru Camp est un anime adapté d’un manga écrit et dessiné par Afro, et traduit chez nous sous le titre Au Grand Air. Il nous raconte l’histoire de lycéennes adeptes du camping. Comme les mangakas savent si bien le faire, lorsque leur oeuvre est centrée sur un sujet, nous ne sommes pas face à un sujet prétexte qui sert de fond à des tranches de vie, mais au contraire, l’oeuvre est une véritable source d’informations relatives au camping au Japon. Aussi bien en ce qui concerne le fonctionnement des aires de camping, que le type d’équipement -et accessoirement leur coût, selon le contexte et la météo.

Et même si, comme moi, l’on ne s’intéresse pas au camping, de base, il est étonnant de voir que le manga et l’anime parviennent, d’une part, à nous en donner l’envie, mais aussi d’autre part, à nous captiver par rapport aux projets de campings que mettent en place les très attachantes protagonistes.

Il semblerait qu’il s’agisse plutôt d’un seinen, et c’est au final mon ressenti depuis le début. Point de situations grotesques, point d’ecchi ou de remarques déplacées, grossières ou vulgaires. Ici, il n’est question que de camping et de becquetance, et le tout est traité de manière que j’ai trouvé extrêmement bien équilibrée. En effet, si le camping est le sujet autour duquel tourne toute l’oeuvre, nous pouvons cependant profiter de ces fameuses tranches de vie qui placent les protagonistes dans leur quotidien et leur vie familiale, et cela ne nous fait que davantage apprécier leurs moments de campings, tout simplement parce que nous avons appris et pris le temps de les connaître.

J’ai découvert l’anime en premier, car je cherchais quelque chose de doux, drôle et un peu dépaysant, qui mette de bonne humeur jusque dans ses musiques, loin du type shonen, et encore plus loin de toutes références ecchi ou de tout délire harem (que je ne saurais qu’apprécier à très petite dose, à mesure que le temps passe). En l’état, je voulais de la simplicité. Et il s’avère que Yuru Camp a su non seulement m’apporter ce que je recherchais, mais a même dépassé mes espérances, et j’y ai tellement adhéré que j’ai également craqué pour tous les tomes sortis chez nous (dix à ce jour).

J’ai découvert par la suite que Yuru Camp était un véritable phénomène au Japon, certes loin du succès d’un shonen, mais visiblement, la bonne humeur des filles et la simplicité d’un moment de partage au coin du feu ont fait mouche. Si la deuxième saison est terminée, elle semble avoir déjà rattrapé le manga, publié au compte-goutte ; mais gageons que les prochains projets de sorties des filles aillent dans le sens de ce que souhaitait l’auteur, à la fin de son premier tome.

Mais qui dit succès, dit produits dérivés. Et qui dit produits dérivés, dit…figurines !!!! Et en cela, j’ai été surpris de découvrir les figurines disponibles ou à venir issues de Yuru Camp, et surtout, à quel point elles étaient détaillées. Par exemple, l’une des protagonistes, Rin Shima, la campeuse solo, est représentée en figurine sur son scooter. Il existe aussi une figurine d’elle confortablement blottie sur son siège, entre autre.

Autre exemple, Nadeshiko Kagamihara, celle qui découvre le camping en même temps que nous, a une figurine à son effigie assise au coin du feu avec tout son matériel de camping. La gamme Nendoroid propose d’ailleurs quelques figurines en SD du plus bel effet, qui collent parfaitement à l’état d’esprit et au design de l’oeuvre.

Aoi Inuyama

La figurine faisant l’objet du présent article représente la douce Aoi Inuyama, l’une des deux seules membres du club de camping avant que Nadeshiko Kagamihara ne les rejoigne. D’une gentillesse et d’une douceur remarquables, Aoi se distingue dans l’anime par son intonation chantante et son accent du Kansai et, en apparence, a cette petite dent aiguisée qui accentue son sourire.

Le traitement accordé au personnage d’Aoi saura cependant vous surprendre au fil du récit, car elle possède un trait de caractère qu’elle ne dévoile qu’en présence de sa petite soeur, et qui promet quelques moments de rigolade !

Aoi est donc mon personnage préféré dans la série, et c’est tout naturellement vers sa figurine que je me suis tourné. Fabriquée par Wing sous l’égide de Good Smile Company, ce qui en soit, promet déjà un travail de qualité, Aoi Inuyama nous est présentée chaudement emmitouflée dans ses vêtements d’hiver, en train de déguster ce qui semble être une délicieuse assiette de curry, et sans doute au coin d’un bon feu de camp.

S’il est vrai que la plupart de mes photos de figurines sont prises en extérieur, il était évident que cette figurine recevrait le même traitement, et en cet été visiblement peu propice au beau temps, j’ai profité d’une après-midi étonnamment ensoleillée, et de la belle nuit étoilée qui a suivi, pour vous offrir ces quelques photos que je vous invite désormais à découvrir.

En espérant qu’elles vous plaisent, mais aussi que les quelques mots que j’ai consacré à Yuru Camp / Au grand air, vous aient donné envie de découvrir l’oeuvre, que ce soit en anime ou en manga.

Mes photos de la figurine

Je vous présente en premier lieu, comme d’habitude, la figurine dans sa boîte. Pour rappel, il s’agit d’une fabrication Wing, distribuée par Good Smile Company :

Je vous invite à découvrir maintenant la figurine, une fois déballée :

Nous pouvons d’ores et déjà en apprécier la posture. La position adoptée par Aoi est, comme nombre de figurines que je possède, dynamique, alors même qu’elle semble être sur le point de se régaler avec une délicieuse assiette de curry.

Aoi porte ses vêtements d’hiver, allant des bottes fourrées au chapeau, en passant par l’écharpe. Mais la figurine nous est également proposée sans le couvre-chef. En cela, il convient de changer la frange du personnage, qui se retire, pour en positionner une sans les appuis qui permettent de maintenir l’accessoire.

Ainsi et pour commencer, ma première série de photos sera consacrée à Aoi en portrait, ici sans son couvre-chef :

Voici maintenant Aoi avec son chapeau, toujours en portrait :

Les photos suivantes sont toujours prises en portrait, mais en contre-plongée :

Voici maintenant quelques gros plans, afin de vous permettre d’apprécier davantage le travail sur les détails de la figurine. A commencer par le visage, respectivement avec et sans le chapeau :

Un plan rapproché sur l’écharpe et le travail sur les plis :

Voici maintenant l’assiette de curry qu’elle tient dans une main :

L’une de ses bottes, dont on peut voir également le détail des plis :

Enfin, dans la série des plans rapprochés, je vous propose une photo du socle transparent, sur lequel figure le logo de la série :

Je vous propose maintenant une série de photos en pied, en premier lieu avec le chapeau :

Et les photos en pied sans le chapeau :

Pour finir, j’ai souhaité essayer de retranscrire une petite ambiance camping en profitant de la nuit pour prolonger la session de shooting. J’espère que le rendu vous plaira :

Ainsi prend fin cette session shooting, que j’ai pris, une fois de plus, plaisir à faire. En outre, même si je pense que je dois encore travailler la qualité de l’éclairage de mes photos, j’aspire à m’essayer à davantage de photos de nuits, en essayant également de travailler la mise en scène. A voir pour la prochaine figurine, qui se prêtera parfaitement à l’exercice ^^

J’espère que vous avez pu passer un agréable moment en lisant cet article et en consultant ces photos. A bientôt.

Bien à vous,

Hyperion Seiken

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Lamangwa

Sciences Humaines et Mangas

La Plume de la mésange

Voyage au coeur de l'indépendance

Les lectures de Mido

Beaucoup de mythologie, un peu de sorcellerie, énormément de rêverie.

Chez Hyperion Seiken

Jeux vidéo, mangas, cinéma, unboxing

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

La Plume de Pichu

Du gaming mais pas que!

Lamangwa

Sciences Humaines et Mangas

La Plume de la mésange

Voyage au coeur de l'indépendance

Les lectures de Mido

Beaucoup de mythologie, un peu de sorcellerie, énormément de rêverie.

Chez Hyperion Seiken

Jeux vidéo, mangas, cinéma, unboxing

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

La Plume de Pichu

Du gaming mais pas que!

%d blogueurs aiment cette page :