[UNBOXING] TALES OF ARISE – EDITION COLLECTOR (PS5)

Bonjour à tous,

Nous y voilà ! Tales of Arise est disponible en Europe depuis le 10 septembre 2021, et c’est un grand cru, un pas de géant dans la série ! A cette occasion, et dans le cadre de mon programme consacré au jeu sur le blog, je vous propose le déballage de l’Edition Collector. Bonne lecture !

Parce que sur le blog, l’arrivée d’un nouveau Tales of est toujours un évènement, et parce qu’il s’agit de ma série vidéoludique préférée, j’ai précommandé les deux éditions limitées proposées chez nous : l’Edition Collector, dont je m’apprête à partager les photos avec vous, et l’Edition Hootle, qui fera l’objet d’un très prochain article.

Et n’hésitez pas à découvrir ma page consacrée à la série Tales of, elle sera bientôt mise à jour de mes nouvelles acquisitions.

Quelques mots sur Tales of Arise

D’habitude, dans mes articles consacrés aux photos d’éditions limitées, je prends toujours le temps d’écrire sur le jeu concerné. Hé bien une fois n’est pas coutume : il n’en sera rien cette fois-ci. J’ai en effet prévu de rédiger un test complet sur Tales of Arise, et vous saurez alors tout ce qu’il y a à savoir, si vous n’avez pas déjà franchi le pas.

Retenez cependant l’essentiel : Tales of Arise est un J-RPG qui bénéficie d’un système de combat en temps réel. Il nous conte l’histoire d’Alphen et Shionne qui sont, je cite, « deux personnes nées dans des mondes différents, qui cherchent à changer leur destin et tendre vers un nouveau futur« , d’après le résumé que nous pouvons trouver sur le site de Bandai Namco.

L’histoire est un petit peu plus complexe que cela, ne se cantonne bien évidemment pas à deux personnages principaux, et s’ouvre sur de nombreuses thématiques qui rendent cet opus particulièrement savoureux. Le jeu est sorti le 10 septembre 2021 sur PS4, PS5, XBox One, Xbox Series et PC.

Enfin, je pense ne pas prendre trop de risque en vous disant d’ores et déjà que Tales of Arise est un grand cru, et de ce que je peux en dire après avoir passé une quizaine d’heures dessus, pour l’instant, c’est que je me régale, et que l’on est bien sur un véritable Tales of…si authentique qu’il a su conserver toute l’essence de la saga en équilibre avec le considérable lifting dont il a bénéficié. Je suis très impatient de vous faire part de mon avis définitif, en tout état de cause, mais pour le moment, passons à l’Edition Collector.

Quelques mots sur le contenu numérique

Si le contenu physique ne justifie sans doute pas son prix, Bandai Namco a cependant misé sur les nombreux bonus en DLC évoqués ci-dessus, afin de permettre au joueur de commencer sur des bases avantageuses, mais aussi de profiter de nombreux costumes pour chaque personnages, avec des partenariats surprises tels que Code Vein ou encore Tekken, et plus classiquement, Idolmaster !

Outre le contenu physique, l’Edition Collector propose donc également du contenu numérique bonus plutôt fourni. En effet, en plus de la sélection de pistes musicales en digital (en plus de la version sur disque qui sera évoquée plus après), il propose un certain nombre de packs dits premium, qui permettent de démarrer l’aventure avec de nombreux avantages (expérience reçue en combats multipliée par deux, compétences, ingrédients, objets de soins…), mais surtout, c’est un certain nombre de costumes et d’accessoires afin de personnaliser les six personnages principaux. Il s’agit de packs de costumes suivants :

  • Premium,
  • Collaboration,
  • Vie scolaire,
  • Plage,
  • Et pack des royaumes combattants.

En outre, pour ceux qui comme moi, ont précommandé le jeu sur le store de Bandai Namco, un petit starter pack a été préparé en remerciement, contenant des accessoires de personnalisation, des ingrédients et surtout, des recettes inédites !

Le déballage de l’Edition Collector

Je vous propose maintenant, de découvrir les photos de l’Edition Collector de Tales of Arise. Le premier constat que l’on en retire, c’est qu’il est imposant. Pour en attester, je vous propose une photo des deux collectors du jeu, que j’ai commandé (et pour rappel, vous retrouverez bientôt l’unboxing de l’Edition Hootle) :

L’Edition Collector se présente ainsi, seule :

Le packaging est somptueux, et met en vedette à travers un magnifique artwork, les deux personnages phares, Alphen et Shionne, que vous pouvez apprécier un peu mieux à travers les clichés suivants :

Vous pouvez également découvrir le côté arrière, qui détaille la totalité du contenu, aussi bien physique que numérique :

Ce packaging cartonné n’a surtout pour vocation que d’emballer la véritable boîte du collector. Somptueuse et de belle qualité, elle reprend l’artwork du collector :

L’ouverture de la box s’effectue par le couvercle :

Le premier contenu que l’on découvre à l’ouverture, est l’artbook :

L’artbook bénéficie d’une couverture cartonnée solide :

L’artbook est proposé avec un petit marque page aux couleurs du jeu :

Le verso nous propose un commentaire du grand Motoi Sakuraba, compositeur historique de la série :

L’artbook nous réserve une quarantaine de pages d’artworks, parfois agrémentées de quelques descriptions :

Le Collector nous propose ensuite le jeu, dans son boîtier standard, et accompagné d’un steelbook :

J’ai donc opté pour la version PS5 du jeu, dont voici en premier lieu le boîtier standard :

En voici le verso :

L’intérieur avec le disque du jeu, d’une sobriété étonnante, proposant uniquement le titre accompagné de son logo sur fond noir…et si l’on parvient à ignorer les nombreux logos d’usage et autres mentions :

Enfin, le boîtier bénéficie d’une jaquette réversible qui renvoie, une fois encore, à l’illustration principale du collector :

Je vous présente maintenant le somptueux steelbook de l’édition collector :

Doté d’une magnifique illustration, ce steelbook a bien une particularité : il s’agit du tout premier steelbook pour la série Tales of en Europe ! En effet, jusqu’à maintenant, les boîtiers métalliques des éditions limitées étaient des Futurepaks -l’édition Hootle du jeu en dispose d’un, d’ailleurs ! et il faut se rapprocher des versions américaines pour voir des steelbooks Tales of !

Ainsi, Tales of Arise franchit enfin le pas, et permet aux européens de profiter d’un superbe steelbook, que je vous présente plus en détail, en commençant par son recto :

Le verso, affichant le titre :

Et l’intérieur, qui nous permet de découvrir un autre contenu de l’édition collector, un disque regroupant une sélection de quatorze pistes tirées de la magistrale bande originale du jeu, composée par un Motoi Sakuraba au sommet de son art :

Et voici maintenant la pièce maîtresse de cette édition, la fameuse figurine à l’effigie des deux héros du jeu, plus précisément le diorama. Ici dans sa boîte, elle-même bien calée dans la box du Collector :

La boîte sortie de la box du collector :

Le diorama nécessite un très court instant de montage, en voici les pièces à ajouter :

Le diorama entièrement monté :

J’émets une petite réserve, car je trouve que le fusil de Shionne traîne un peu trop par terre, mais pour le reste, Megahouse semble avoir effectué un travail correct. Je vous laisse apprécier à travers ces quelques photos :

Le titre du jeu figure en légende, au pied du diorama :

Je vous propose une photo de Shionne en portrait, ainsi qu’une photo de dos pour apprécier le dynamisme du mouvement de ses cheveux :

Je vous présente ensuite les photos du côté d’Alphen :

Son armure est très bien retranscrite, j’aime beaucoup. Cependant, j’émets une nouvelle petite réserve, qui vise son visage. Je le trouve en effet, un peu trop jeune, trop fin, alors que dans le jeu et les artworks, le visage d’Alphen est bien plus ferme.

Dans l’ensemble, je trouve le diorama réussi, et l’idée d’autant plus louable qu’il faut remonter au Collector de Tales of Xillia pour retrouver une édition limitée proposant une figurine dotée d’une approche réaliste. En effet, les collectors qui ont suivi ont surtout proposé des chibi-figures, très mignonnes au demeurant, mais pour lesquelles je suis moins sensible. Notons également que de mettre en avant deux personnages est une excellente idée.

Enfin, je vous propose quelques photos de l’Edition Collector de Tales of Arise, dans son ensemble :

En conclusion, je suis parfaitement satisfait par cette superbe Edition Collector. Je le suis en ma qualité de fan de la série. Néanmoins, je l’ai trouvé onéreuse et, même si cela se justifie sans doute par la présence généreuse de contenus numériques en complément, j’aurais préféré plus de goodies et moins de DLC, d’autant que ces derniers vont, fort heureusement, de simples bonus à des éléments de cosmétique. Ce n’est qu’une petite critique qui ne gâche en rien l’immense plaisir que j’ai eu de découvrir ce Collector, et surtout, d’avoir eu la chance de pouvoir le recevoir le jour de la sortie du jeu, ainsi l’avait promis le Store Bandai Namco. De plus, je reconnais que cette édition respecte le « triangle d’or » de mes attentes : un steelbook, un artbook et une figurine !

Pour mon prochain article, sans surprise, je vous proposerai le déballage de l’Edition Hootle de Tales of Arise. J’espère que la lecture de cet article ainsi que mes photos vous auront plus.

Bien à vous,

Hyperion Seiken

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Pouvoir des mots

Un voyage littéraire sans fin...

DocteurChips

L'aventure de DocteurChips

Lamangwa

Sciences Humaines et Mangas

La Plume de la mésange

Voyage au coeur de l'indépendance

Les lectures de Mido

Beaucoup de mythologie, un peu de sorcellerie, énormément de rêverie.

Chez Hyperion Seiken

Jeux vidéo, mangas, cinéma, unboxing

Pouvoir des mots

Un voyage littéraire sans fin...

DocteurChips

L'aventure de DocteurChips

Lamangwa

Sciences Humaines et Mangas

La Plume de la mésange

Voyage au coeur de l'indépendance

Les lectures de Mido

Beaucoup de mythologie, un peu de sorcellerie, énormément de rêverie.

Chez Hyperion Seiken

Jeux vidéo, mangas, cinéma, unboxing

%d blogueurs aiment cette page :